Le ravalement de façade est obligatoire en France. Il doit se faire toutes les décennies. Il permet non seulement de rajeunir la façade et d’en choisir la finition répondant à vos propres goûts, mais surtout d’augmenter les performances énergétiques de votre habitat. La question est de savoir si en 2018, le ravalement de façade ouvre droit au crédit d’impôt pour la transition énergétique : le CITE.

Le ravalement de façade et les travaux embarqués

Si vous réalisez vous-même votre ravalement de façade, vous ne pourrez pas bénéficier dudit CITE. Les travaux en effet doivent être pris en main par une entreprise labellisée RGE. Par ailleurs, le ravalement de façade seul n’est pas éligible au CITE. Il doit être accompagné de travaux d’isolation thermique, que ce soit par l’extérieur (ITE) ou par l’intérieur (ITI). En effet, celles-ci sont appelées travaux embarqués, accompagnant tout projet de rénovation de votre habitat. ITE et ITI continuent de donner lieu au crédit d’impôt énergie en 2018. La réduction d’impôt découlant du CITE est de 15%.

Les autres avantages de faire appel à un pro

Il n’y a pas que la possibilité de bénéficier du CITE lorsque vous faites appel à un pro. Certes, vous pouvez faire vous-même le ravalement de votre façade, mais vous risquez de ne pas rentabiliser votre investissement sur le long terme. De plus, c’est le professionnel qui saura diagnostiquer avec précision et efficacité les pathologies dont souffre votre façade. Ce, afin de mettre en œuvre les techniques adaptées. En savoir plus sur votre ravalement avec harmonie.

Quant aux travaux d’isolation thermique, ils sont relativement complexes en ce sens que leur objectif principal est de supprimer tout pont thermique et de mettre en place les bons matériaux, choisis pour leur performance et leur durabilité. Une bonne isolation ainsi que l’utilisation d’un ensemble d’équipements peu énergivores permettent alors de donner à votre habitat les caractéristiques d’une maison passive.